Energy Observer

Dans le cadre des journées de l’hydrogène à Grenoble, le navigateur Victorien Erussard* est venu présenter le navire Energy Observer. Il s’agit du premier bateau autonome en énergie et sans émission de gaz à effet de serre, propulsé à l’hydrogène et aux
énergies renouvelables.

Grâce à un partenariat avec le CEA-Liten, une combinaison originale de technologies va être appliquée pour la première fois en mer. L’Energy Observer va produire sa propre énergie à bord grâce à du solaire (3 types de panneaux photovoltaïques différents répartis sur 130 m2 de surface, générant 20 kW) et de l’éolien (2 éoliennes à axe vertical, 1 kite de traction). A bord, le bateau embarque également un pack de batteries lithium-ion, 2 moteurs électriques réversibles, ainsi qu’une pile à combustible de 20 kW et des réservoirs permettant de stocker 60 kg d’hydrogène.

IMG_1570

L’Energy Observer sera autosuffisant en toutes circonstances. Il pourra produire de l’énergie à quai, ainsi qu’en régime de croisière, en tirant le meilleur parti de l’énergie électrique et de l’hydrogène. Ce banc de test en milieu extrême sera l’occasion de démontrer la pertinence des solutions retenues.

Ce défi technologique va bientôt voir le jour. Actuellement en chantier à Saint-Malo, le navire sera mis à l’eau en janvier 2017. Il remontera la Seine en mars pour faire escale à Paris, puis fera un tour de France. Il partira ensuite en 2018 dans le bassin méditerranéen, avant de faire route vers l’Europe du nord en 2019, puis vers les Amériques en 2020, vers l’Asie et l’Océanie en 2021 et enfin le Moyen-Orient en 2022.

IMG_1573

Pendant 6 ans, et à travers 101 escales symboliques, l’Energy Observer fera la démonstration autour du monde qu’il est possible de propulser un bateau sans gaz effet de serre. Victorien Erussard sera accompagné du réalisateur Jérôme Delafosse qui fera des films au cours de ce périple.

Soutenu par le groupe Accor Hôtels et Thelem Assurances, l’Energy Observer a pour marraine Florence Lambert du CEA-Liten et pour parrain Nicolas Hulot. C’est d’ailleurs ce dernier qui a eu l’idée d’ajouter l’hydrogène pour rendre ce bateau encore plus vertueux.

L’Energy Observer en chiffres

30,5 m de long

13,80 m de large

25 tonnes

 

*1 route du Rhum et 4 Transat Jacques Vabre, dont 3 podiums.