camion-h2-toy

Après la voiture et le bus, le constructeur japonais entend désormais appliquer la technologie de la pile à combustible au camion. C’est ce qu’il a révélé à l’occasion du salon de Los Angeles. Toyota n’a pas donné de détails, mais il étudie l’implantation de l’hydrogène sur un semi-remorque, dans le cadre d’une étude en Californie. On en saura plus d’ici quelques mois.

Toyota n’a donc pas abandonné l’hydrogène, contrairement à ce que pensaient certains. Il croit toujours au potentiel de la Mirai, qui s’adresse à une majorité de clients. Le constructeur estime que les piles à combustible peuvent aussi s’appliquer sur une vaste gamme de véhicules. Et comme la technologie est modulaire, elle peut donc être utilisée dans le domaine du transport pour apporter là aussi de la mobilité zéro émission dans le futur.