A l’occasion d’un déplacement en Meurthe-et-Moselle, Ségolène Royal a annoncé que le projet MHyRABEL avait été retenu au sein des lauréats de l’appel à projets Territoires Hydrogène. Une nouvelle accueillie avec satisfaction par le consortium, qui s’appuie sur des acteurs complémentaires. On retrouve en effet au sein du projet la société d’économie mixte SODEGER (du pays Audunois), un grand industriel (ENGIE), et un expert technologique (CEA Tech). Ces partenaires apportent des connaissances transversales, notamment sur l’intérêt du vecteur hydrogène en lien avec les smartgrids (ENEDIS) et les sciences sociales (Université de Lorraine).

L’objectif du projet est d’impulser une dynamique de territoire, par le déploiement de 3 stations-service, approvisionnées par un site de production central et mutualisé d’hydrogène à partir d’énergies renouvelables. En complément, la méthanation (conversion catalytique du dihydrogène et du monoxyde de carbone (CO) ou du dioxyde de carbone (CO2) en méthane), couplée à une installation de méthanisation, la cogénération et les services aux réseaux électriques, constituent les autres valorisations de l’hydrogène.

Visant un déploiement sur 5 ans et une exploitation sur 15 ans, le projet MHyRABEL propose une vision de long terme, et une étude approfondie des potentiels de valorisation des énergies
renouvelables, en particulier pour le Grand Est, première région éolienne de France.