Le leader mondial des systèmes ferroviaires intégrés a réalisé hier avec succès le premier essai  du train Coradia iLint, seul train de voyageurs à pile à combustible au monde, sur une voie dédiée à Salzgitter, en Basse-Saxe (Allemagne). Il a été testé à la vitesse de 80 km/h. Une importante campagne d’essais sera menée en Allemagne et en République Tchèque dans les prochains mois, avant que Coradia iLint n’effectue ses premiers roulages avec des voyageurs sur la ligne Buxtehude–Bremervörde–Bremerhaven–Cuxhaven (Allemagne), début 2018.

Les essais en cours à Salzgitter, qui dureront quatre semaines, ont pour but de confirmer la stabilité du système d’alimentation basé sur une interaction coordonnée entre la traction, la pile à combustible et la batterie du véhicule. La force de freinage est également testée pour vérifier l’interface entre le frein pneumatique et le frein électrique.

Coradia iLint est le premier train de voyageurs à plancher bas au monde alimenté par une pile à hydrogène, qui produit de l’énergie électrique pour la traction. Ce train « zéro émission » est silencieux et émet uniquement de la vapeur et de l’eau condensée. Coradia iLint combine une variété d’éléments innovants : une conversion énergétique propre, un stockage flexible de l’énergie dans des batteries et une gestion intelligente de la puissance de traction et de l’énergie disponible.

Pour les besoins des essais, un poste de remplissage mobile a été construit à Salzgitter afin de pomper de l’hydrogène gazeux dans le réservoir de pression du train Coradia iLint. L’hydrogène utilisé pour les essais est le sous-produit d’un processus industriel, qui est raisonnablement réutilisé comme un résidu. Mais, à long terme, Alstom vise à soutenir la production d’hydrogène à partir d’énergie éolienne.