Le Département américain de l’énergie (DoE) a annoncé l’investissement de 15,8 millions de dollars dans 30 projets destinés à la découverte et au développement de matériaux nouveaux et peu coûteux, nécessaires à la production et au stockage de l’hydrogène ainsi qu’aux piles à combustible présentes à bord des véhicules légers. Ces investissements s’inscrivent dans le cadre du consortium national de laboratoires Energy Materials Network (EMN), lancé en 2015 par le DoE.

Les projets retenus recouvrent quatre domaines, à savoir :
– la recherche et le développement de catalyseurs et d’électrodes sans platine pour les piles à combustible (pour un budget de 6,6 millions de dollars) ;
– la recherche et le développement des matériaux avancés pour le craquage de l’eau (19 projets soutenus à hauteur de près de 6,4 millions de dollars développeront des matériaux avancés pour la production d’hydrogène, en étudiant plusieurs voies technologiques) ;
– les recherches dédiées aux matériaux de stockage d’hydrogène pour les véhicules légers (pour 0,8 millions d’euros) ;
– le développement de précurseurs à faible coût et à haute résistance de la fibre de carbone utilisée pour sécuriser et alléger les réservoirs d’hydrogène embarqués (pour une enveloppe de 2 millions de dollars).

On peut lire le communiqué ici.