Dans le cadre des journées de l’hydrogène dans les territoires, à Nantes, la région Centre Val de Loire est venue faire une présentation sur le projet VELHyre. Ce projet, qui a été labellisé au niveau national dans le cadre de l’appel à projets Territoires Hydrogène, vise à déployer des vélos à hydrogène le long de la Loire, pour apporter une dimension à la fois technologique et écologique à la Loire à vélo.

Il a été présenté par Anne Besnier, Vice-Présidente en charge de la recherche à la région.

Ce projet consiste à mettre en circulation 20 vélos à hydrogène développés par la société Pragma Industries. Grâce à une pile à combustible, alimentée par de l’hydrogène (stocké dans un petit réservoir), le vélo dispose d’une assistance électrique pendant 100 km. Et pour la recharge, Atawey va déployer de petites stations. L’intérêt est que le plein d’hydrogène ne prend que 30 secondes, contre plusieurs heures pour une batterie. Ce carburant peut par ailleurs être produit à la demande dans la station, à partir d’énergies renouvelables.

Le projet VELHyRE a permis à des acteurs locaux de travailler ensemble, comme le CEA et le pôle de compétitivité S2E2 sur le stockage d’énergie.

Le vélo à hydrogène est un marché de niche qui peut favoriser le tourisme. Les vélos du projet VELHyRE feront leur apparition dès le mois de septembre. Ils seront testés le long de la Loire jusqu’en 2020.