Surprise ! Dans le film Anon*, un thriller futuriste proposé en exclusivité sur la plateforme Netflix, on peut voir au début une Facel Vega… à hydrogène. Quand on fait un arrêt sur image, on s’aperçoit qu’il s’agit d’une réplique d’un modèle de 1962 de la célèbre marque française. Le texte précise aussi que la voiture est capable de rouler en mode autonome. C’est bien évidemment de la fiction, puisque ces modèles de sport et de prestige ont été produits entre 1954 et 1964 par les Forges et Ateliers de Constructions d’Eure-et-Loir.

Il est à noter que l’interprète principal, Clive Owen, conduit lui-même la réplique d’une Tornado, une marque anglaise qui a existé de 1957 à 1962. Elle roule aussi à l’hydrogène et on voit d’ailleurs un plan qui affiche l’état de la pile à combustible en réalité augmentée dans le pare-brise.

Le réalisateur, à qui l’on doit notamment Bienvenue à Gattaca, semble s’intéresser à cette forme d’énergie. C’est plutôt encourageant pour la filière de voir que les cinéastes imaginent un futur où l’hydrogène serait l’énergie de référence dans l’automobile.

*Un film réalisé par Andrew Niccol avec Clive Owen et Amanda Seyfried. Synopsis : Dans un avenir où l’intimité est abolie, avec une société ultra connectée où la technologie plonge d’office le citoyen dans une réalité augmentée, un enquêteur se penche sur le profil d’un tueur en série qui a été effacé de tous les enregistrements visuels.