A l’initiative de la présidence autrichienne de l’Union Européenne, une réunion informelle des ministres de l’Energie est prévue à Linz, les 17 et 18 septembre. Les pays membres vont adopter une déclaration en faveur de l’hydrogène pour accélérer la transition énergétique. C’est un symbole fort. La déclaration attendue est le signe que l’Europe a évolué dans sa perception des énergies alternatives. Jusqu’ici plutôt favorable à la batterie, elle semble prendre conscience que l’hydrogène a du potentiel sur un plan environnemental en raison de ses capacités de stockage des énergies renouvelables.

Ce secteur présente aussi un intérêt sur un plan économique avec une véritable filière européenne.

Pendant cet événement, l’Autriche va en profiter pour présenter à Linz son projet H2 Future. Celui-ci consiste à produire de l’hydrogène vert par électrolyse, à partir d’énergies renouvelables.

La déclaration des ministres européens de l’Energie à Linz devrait être suivie par d’autres résolutions à un niveau plus global dans les prochaines semaines.