Ce n’est pas tout à fait une surprise : le constructeur français avait déjà fait savoir ces derniers temps qu’il s’intéressait à la pile à combustible. Mais, cela se confirme. A l’occasion de la présentation de la deuxième phase de son plan Push to Pass, sur la période 2019/2021, PSA a annoncé une accélération de l’électrification des gammes avec 50 % de l’offre en 2021 (pour un objectif de 100 % en 2025). Et dans ce mix, il comptabilise l’utilisation des premiers véhicules à hydrogène en condition réelle dans des flottes de clients B2B.

A ce stade, le groupe prévoit d’introduire en petite série des utilitaires avec pile à combustible. Même si c’est une introduction symbolique de la technologie, c’est quand même un signe fort envoyé au marché et à la filière.

Pendant des années, le groupe a travaillé sur la PAC avec le CEA. Il a aussi développé des concepts, le dernier en date étant la 307 CC Fisypac, avec une combinaison de l’hybride rechargeable et de la pile à combustible.

Pour parvenir à sortir ses premiers véhicules à hydrogène d’ici 2021, Peugeot va s’appuyer sur l’expertise d’Opel qui fait partie du groupe. Le constructeur allemand a acquis une expertise auprès de son ancien propriétaire, General Motors, et avait développé des prototypes. Le dernier en date était l’HydroGen4 sur la base d’un SUV. Les développements se feront sur le site de recherche et développement de Rüsselsheim, en Allemagne.