Hyundai vient de procéder à sa première livraison en France pour la Nexo, son SUV à hydrogène de nouvelle génération. Le véhicule a été remis à ENGIE Cofely, la première entreprise à l’avoir commandée. Elle souhaite faire l’acquisition de trois exemplaires, après avoir compté dans son parc roulant l’ix35 Fuel Cell.

C’est un choix assez logique de la part d’ENGIE Cofely, qui participe activement au développement des usages de l’hydrogène renouvelable en France et au déploiement des infrastructures. Dès 2017, l’entreprise a équipé ses techniciens d’Ile-de-France de 50 véhicules utilitaires électrique-hydrogène.

« Nous sommes fiers à double titre de cette première livraison en France d’un SUV Nexo. D’abord parce que cette deuxième génération de véhicule alimenté à l’hydrogène démontre une nouvelle fois l’avance de Hyundai en matière de motorisations électrifiées. Ensuite, parce qu’une entreprise prestigieuse comme ENGIE Cofely, leader mondial de l’énergie, nous renouvelle sa confiance en utilisant Nexo au quotidien et tout comme nous considère l’hydrogène comme une solution de mobilité durable », a commenté Lionel French Keogh, Directeur Général de Hyundai Motor France.

Le constructeur coréen a enregistré plusieurs dizaines de commandes depuis la présentation de la Nexo au Mondial de l’Auto, en octobre dernier. La marque espère faire plus de volumes que l’ix35 Fuel Cell, qui s’était écoulé à une centaine d’exemplaires en France.