Dans le cadre d’une conférence sur l’hydrogène, qui a lieu ce mardi, le maire du Mans et Président de la métropole, Stéphane Le Foll, a donné quelques détails sur les projets de développement de cette forme d’énergie. Ainsi, Le Mans métropole a engagé l’acquisition, dès cette année, d’un bus à hydrogène pour une mise en service d’ici la fin de l’année 2019. L’objectif est de bâtir dans les cinq ans une flotte d’une dizaine de bus à hydrogène qui viendra compléter la flotte de 70 bus au gaz naturel (GNV). La quantité de méthane vert issue du traitement des boues de la station d’épuration permettra d’alimenter cette flotte GNV dès octobre 2020.

Ainsi dans moins de deux ans, 80 véhicules sur les 136 qui constituent la flotte de la Setram seront propres, avec à terme l’objectif d’une flotte de bus alimenté par des carburants décarbonés.

En accord avec l’ACO et la Région des Pays de la Loire, il y aura également la mise en place d’une station hydrogène qui sera située à proximité du circuit et du parking de la Setram où sont stationnés tous les bus de la Métropole. Cette station servira de premier point d’alimentation hydrogène pour la métropole et le département, ainsi que pour tous les nouveaux utilisateurs de la sphère économique qui seraient intéressés, quelle que soit leur activité ou qu’ils soient usagers de voitures individuelles.

Parallèlement, la métropole étudie la possibilité de convertir ses camions et bennes à ordures ménagères en véhicules à l’hydrogène. Dans cette optique, elle pourrait construire sa propre station.