Le vendredi 30 août, la SEMITAN et Nantes Métropole ont inauguré et mis en service le Navibus H2 (appelé aussi le Jules Verne 2). Il s’agit du premier bateau fluvial français de transport de passagers* alimenté par de l’hydrogène. Ce passeur, qui permet de franchir l’Erdre en reliant les rives de Petit-Port et de Port-Boyer, est équipé de deux piles à combustible de 5 kW et de batteries.

Le plein en hydrogène est assuré par une station de remplissage, installée à Port-Boyer.

Ce petit catamaran à hydrogène avait été présenté pour la première fois à l’été 2017, pendant les journées Hydrogène dans les Territoires. Mais, il a fallu faire de nombreux tests et obtenir des certifications avant de pouvoir le mettre en service commercial. La SEMITAN a voulu mettre l’accent sur la sécurité.

La cérémonie de vendredi dernier a permis aussi au passage d’inaugurer la station à hydrogène développée dans le cadre du projet MuLTHy. C’est une station de production par électrolyse de l’eau, qui permet de mutualiser la distribution de ce carburant vert auprès de flottes captives. Elle peut délivrer 80 kg par jour à une pression de 350 bars. Le projet avait été déposé en 2015 dans le cadre du FCH-JU et du projet H2ME2 par la SEMITAN, avec EDF et EIFER.

*12 passagers et 6 vélos, à terme 25.