Spécialiste de l’hydrogène, la société GreenGT est plus connue pour la voiture de course qui a donné naissance à la Mission H24 avec l’ACO. Mais, cet acteur travaille aussi sur des projets liés à la mobilité lourde, et en particulier en Suisse où les distributeurs sont favorables à cette forme d’électrification. C’est ainsi qu’est né le projet GOH (Generation of Hydrogen), en association avec la Société Coopérative Migros Genève, l’entreprise LARAG et les Services industriels de Genève. Il s’agit du premier camion de 40 tonnes alimenté par de l’hydrogène vert* qui circulera à travers la Suisse romande.

Il a été présenté au sein de la fondation Nomads, basée à Genève, et qui a fondé un hub sur la mobilité afin de mettre en relation les start-up avec des partenaires industriels.

Le schéma est le suivant. Les SIG produiront de l’hydrogène vert à l’aide d’un électrolyseur. Pour sa part, GreenGT livrera la pile à combustible du véhicule, qui permettra de générer du courant électrique. La chaîne de propulsion sera ensuite assemblée par LARAG sur le châssis d’un camion de marque Kamaz. Lors de la première phase d’essais, le camion sera testé par le distributeur Migros pour ses livraisons dans la région helvète.

Il devrait prendre la route en juillet prochain. Le projet GOH a pour vocation d’évaluer « la viabilité économique et technique d’une filière à hydrogène verte et locale pour les véhicules lourds ». Si l’expérience s’avère concluante, d’autres camions verront le jour, et pas uniquement pour ce client.

*l’hydrogène sera créé à partir d’énergies renouvelables, comme de l’électricité issue de l’éolien, du solaire ou de l’hydraulique.