Le ministère des transports coréen veut tester les technologies de l’hydrogène à grande échelle dans une ville pour des applications stationnaires et en mobilité. A priori, trois sites seront sélectionnés dans le pays, avec à chaque fois un périmètre de 10 km2. Le choix se fera en décembre, en évaluant plusieurs critères dont la volonté de faire la promotion de l’hydrogène.

Le ministère investira jusqu’à l’équivalent de 24 millions de dollars pour chacun de ces projets, sachant que chaque ville sélectionnée devra utiliser une pile à combustible de 440 kW pour alimenter des habitations en chauffage et une pile de 100 kW pour des commerces ou bureaux. L’objectif est de créer un véritable écosystème avec pour la mobilité avec des stations pour les dépôts de bus.

Chaque ville qui candidatera devra se doter d’un centre opérationnel, capable de gérer la production d’hydrogène à la demande, le stockage et sa distribution dans des conditions optimales de sécurité.