Dans le cadre d’un salon spécialisé* à Atlanta (Etat de Géorgie, aux Etats-Unis), le constructeur coréen a dévoilé un concept truck. Cette étude de camion futuriste répond au nom de HDC-6 Neptune. Si le design est plutôt sympa, avec une influence art-déco puisée dans les trains new-yorkais des années 30 dessinés par Henry Dreyfuss, on retiendra surtout que ce poids-lourd fonctionne à l’hydrogène. Justement, l’intégration d’une pile à combustible a permis de revoir complètement l’architecture du véhicule et de créer un produit novateur à partir d’une feuille blanche.

La face avant de ce semi-remorque H2 est très travaillée au niveau de l’aérodynamisme. On remarquera aussi la présence d’une large gille sous le capot et destinée au refroidissement de la pile. Le choix d’une propulsion par hydrogène permet aussi de libérer beaucoup d’espace à l’intérieur de la cabine, où le chauffeur peut se relaxer. Précisons au passage que ce camion futuriste est aussi autonome.

Ce n’est pas seulement une étude de style. On sait que Hyundai a de grandes ambitions dans le domaine à hydrogène. Le constructeur va produire 1 600 camions d’ici 2023 pour le marché suisse. Dans le cadre de sa joint-venture avec H2 Energy, il vise aussi le reste du marché européen. Et ce concept truck présenté à Atlanta est le signal qu’il entend également proposer la technologie sur le marché américain. Hyundai entend donc concurrencer Nikola et Toyota.

Précisons encore que la remorque accolée au camion HDC-6 Neptune, produite par la filiale Hyundai Translead du géant coréen, est réfrigérée. La nuance vient du fait qu’elle utilise une technologie basée sur l’azote cryogénique (développé avec Air Liquide) et qui évite de faire tourner le moteur pour maintenir le froid. C’est donc une solution plus respectueuse de l’environnement et plus silencieuse. Le concept a pour nom HT Nitro Thermotech.

Le stand de Hyundai permet de faire une visite virtuelle à bord du camion H2 et de voir une maquette de la pile et de la chaîne de traction. Le constructeur coréen y présente aussi sa vision de la mobilité hydrogène en 2030.

*Le North American Commercial Vehicle Show (NACV)