L’entreprise allemande passe à l’échelle. Elle vient de lancer une ligne de production entièrement automatique dans son usine de Puchheim, près de Munich, avec une capacité de 6 000 stacks de pile à hydrogène par an. Proton Motor a bénéficié du soutien financier d’un programme européen (« Fit-4-AMandA ») mis en place par FCH-JU (organisation dotée d’un budget de 1,33 milliard d’euros sur la période 2014-2020, financée à part égales par l’Union Européenne et les entreprises et centres de recherche associés).

C’est un cap symbolique pour la société, qui est spécialisée dans le domaine depuis plus de 20 ans. Elle produit des piles qui adressent plusieurs marchés, aussi bien dans le stationnaire que dans la mobilité (y compris le train et le maritime). La technologie en est à sa 4ème génération. Cette nouvelle capacité de production devrait lui permettre de répondre à de gros volumes, attendus avant la fin de 2020. Proton Motor pense pouvoir augmenter la cadence entre 30 000 et 50 000 unités par an.