Invité ce matin de BFM TV, le ministre de l’Economie a levé un voile sur le plan de relance que doit annoncer demain mardi le Président de la République à propos du secteur automobile. « Le fil rouge est la décarbonation de l’industrie », a indiqué Bruno Le Maire. Il a précisé que l’Etat souhaitait que les constructeurs s’engagent à produire en France des véhicules hybrides et électriques, « et peut-être demain des véhicules à hydrogène ».

Bruno Le Maire a aussi révélé que Renault avait été invité devenir actionnaire de l’alliance européenne pour les batteries, en échange du prêt de 5 milliards.