Mirai allemagne

La marque japonaise vient de remettre les clés d’une Mirai à son tout premier client allemand. Il a pour nom Nikolaus W. Schües et habite Hambourg. Signe particulier : il s’efforce de promouvoir la technologie hydrogène depuis 27 ans à travers une association, la Hambourg Hydrogen Society. « Les véhicules à pile à combustible incarnent l’avenir : ils ne rejettent aucun polluant et sont pratiques au quotidien, avec une autonomie de 500 km ou davantage, à la différence des voitures “tout électrique”, a confié Nikolaus Schües. Lorsque Toyota a lancé la Mirai, je n’ai pas eu besoin d’y réfléchir à deux fois : c’est décidément la voiture du futur ».

Et comme le hasard fait vraiment les choses, il se trouve que l’ancienne cité hanséatique bâtie sur les rives de l’Alster et de l’Elbe est une pionnière en matière d’hydrogène. Elle détient la plus grosse flotte au monde de bus à pile à combustible et mène avec différents partenaires le développement d’une infrastructure d’approvisionnement en hydrogène. Quatre stations-service sont déjà ouvertes et une cinquième doit voir le jour au premier trimestre 2016.

L’Allemagne est le troisième pays d’Europe à livrer la Toyota Mirai en clientèle, après le Royaume-Uni et le Danemark.