Nidec sera partenaire de l’avion à hydrogène d’Airbus

Nidec avion hydrogène Airbus

Filiale du groupe japonais Nidec, Nidec-Leroy Somer annonce avoir été retenu pour développer des moteurs électriques par Airbus dans le cadre de son avion à hydrogène.

Le savoir-faire de Leroy-Somer, qui s’applique dans l’automobile, le ferroviaire, le maritime, la robotique et même le nucléaire, va donc s’élargir à l’aéronautique. A ce stade, il s’agit de développer des prototypes de moteurs électriques depuis l’antenne d’Angoulême. Destiné à être alimentés par des piles à combustible, ces moteurs seront d’abord testés au sol sur des bancs, puis en vol.

Les moteurs devront respecter des standards élevés en matière de sécurité, de fiabilité et d’allègement. Nidec va aussi étudier des solutions de rupture pour optimiser la propulsion de l’appareil, dont la date projetée est 2035.

Jean-Michel Condamin, en charge de la division moteurs industriels, met en avant « la très haute efficacité des moteurs électriques du groupe et la qualité d’innovation des équipes de R&D ». Il parle d’une « étape majeure vers la mobilité durable ».

Vous voulez en savoir plus sur Airbus ? Alors notre dernier article sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez le lire ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundi en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène