Un pipeline d’hydrogène pour Lyon en 2025

La région Auvergne-Rhône-Alpes et la Compagnie nationale du Rhône (CNR) annoncent la construction pour 2025 d’un kilomètre de pipeline pour le transport d’hydrogène entre le barrage de Pierre-Bénite et la vallée de la chimie à Saint-Fons. Nom de code : OH2 Pierre-Bénite.

L’annonce remonte au 17 octobre. Le projet consiste donc à aménager un pipeline entre le barrage de Pierre-Bénite et la vallée de la chimie à Saint-Fons. L’hydrogène serait produit avec l’eau du Rhône, grâce à un électrolyseur de 20 MW, pour une production de 8 t d’hydrogène par jour. Il serait ensuite envoyé vers le site industriel de Symbio, qui serait le principal client. Rappelons que la coentreprise de Faurecia et Michelin va produire dans son usine de Saint-Fons quelque 200 000 piles par an à l’horizon 2030. Le site doit ouvrir en 2023, avec une capacité annuelle dès l’ouverture de 50 000 piles à hydrogène.

Toutefois, le pipeline servira aussi à alimenter une station-service mise en place par Hympulsion pour les véhicules de type bus et cars. Un point d’avitaillement devrait aussi être ajouté près du port de Lyon à destination des bateaux. A noter que le projet fera aussi le lien avec les acteurs du projet HyPSTER et qui concerne le stockage d’hydrogène, avec Storengy. GTRgaz et Engie sont également impliqués.

« 80% des acteurs de l’hydrogène en France sont dans notre région » se félicite le Président de la région, Laurent Wauquiez, selon le récit fait par Lyon Capitale. Et d’ajouter : « On s’attend à la création de 150 000 emplois en France d’ici 2030 sur ce secteur. Nous voulons qu’ils soient dans notre région ».

La région voit plus grand. Elle entend aussi se connecter à un méga pipeline, reliant l’Allemagne à Fos-sur-Mer.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting