Plastic Omnium recueille les fruits de sa stratégie H2

Plastic Omnium stratégie H2
Plastic Omnium recueille les fruits de sa stratégie H2

L’équipementier français, qui a enregistré de bons résultats l’an dernier, commence à engranger des commandes significatives avec l’hydrogène.

L’année 2022 a été marquée par le lancement de New Energies, la nouvelle division Hydrogène de Plastic Omnium, dont le portefeuille de commandes est supérieur à 1 Md€. Après une montée en puissance en 2021 (avec la mise en place d’une capacité de production de 10 000 réservoirs haute pression par an en Belgique et 10 000 piles à combustible* par an en Allemagne, ou encore la signature de contrats commerciaux avec Hyundai et Alstom notamment), la dynamique industrielle et commerciale s’est intensifiée.

Le groupe fournit notamment les deux constructeurs français, Stellantis et Hyvia (Renault), avec des modules de réservoirs hydrogène haute pression pour véhicules utilitaires. Toujours en France, il a signé un contrat avec le fabricant de bus Safra pour fournir les réservoirs du nouveau Hycity, mais aussi des piles à combustible pour l’activité de rétrofit d’autocars à destination des collectivités territoriales.

PO a aussi été retenu par Ford dans le cadre du programme « Supertruck 3 » du département américain de l’énergie pour la production de réservoirs à haute pression depuis une ligne de production installée aux Etats-Unis. L’activité internationale de New Energies a été renforcée par le lancement début 2023 de la co-entreprise avec Shenergy Group et sa filiale Rein pour la production et commercialisation de systèmes de stockage d’hydrogène haute pression destinés au marché chinois des véhicules commerciaux.

L’an dernier, lors de la visite d’Elisabeth Borne, l’équipementier avait annoncé la construction à Compiègne d’une usine de réservoirs à hydrogène haute pression d’une capacité de 80 000 unités par an, avec un financement public à hauteur de 74 millions d’euros dans le cadre du PIIEC (Projet Important d’Intérêt Européen Commun).

La division New Energies devrait arriver à l’équilibre dès 2025.

*le français a créé fin 2020 une coentreprise dans le domaine (EKPO Fuel Cell Technologies) avec la société allemande ElringKlinger et dispose ainsi aujourd’hui qu’une capacité de production de pile de 10 000 unités par an et 100 000 en 2030

Vous voulez en savoir plus sur Plastic Omnium ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Plastic Omnium ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde