Plug commence à déployer ses stations portables d’hydrogène liquide aux USA

stations portables hydrogène liquide
Plug commence à déployer ses stations portables d’hydrogène liquide aux USA

Sous pression, la compagnie américaine qui a engagé des mesures d’économie*, s’active dans le domaine de l’hydrogène liquide. Elle commence notamment à livrer des remorques pour ses clients dans la mobilité.

Encore fragiles, les géants de l’hydrogène doivent convaincre de la pertinence de leur modèle économique. En tout cas, chez Plug, les choses avancent. Depuis le début de l’année, la production d’hydrogène liquide a commencé dans son usine de Géorgie. La capacité est de 15 tonnes par jour, de quoi alimenter l’équivalent de 15 000 chariots-élévateurs par jour. Le site fait appel à 8 électrolyseurs de 5 MW chacun. Par ailleurs, la compagnie a également mis en place une production d’hydrogène liquide dans une autre usine, dans le Tennessee. Sa capacité est de 10 tonnes par jour. Plug prévoit même d’ajouter un autre site (dans le cadre d’une joint-venture) pour 15 tonnes de plus, d’ici le troisième trimestre.

Des stations faciles à déployer, faute d’une infrastructure fixe

Pour livrer ses clients, le géant américain met ensuite à la route des remorques qui vont livrer cet hydrogène liquide. À ce propos, Plug propose également une innovation qui permet de pallier le manque d’infrastructures pour la mobilité. Suite au rachat d’ACT (Applied Cryo Technologies), il dispose d’un site à Houston (Texas) qui permet de proposer des stations portables. Certifiée au niveau de la sécurité, elle peut être transportée par la route et être installée dans des parcs chez les clients, notamment dans le poids-lourd mais aussi pour les utilitaires.

Les stations en question peuvent embarquer 1 500 kg d’hydrogène liquide. Elles sont équipées d’un système de vaporisation et d’une pompe qui permet de faire directement le plein des véhicules, à une pression de 350 ou de 700 bars. « Avec des coûts réduits au minimum, les acteurs du transport peuvent facilement déployer des stations et bénéficier d’hydrogène bas carbone », se félicite Andy Marsh, le CEO de l’entreprise. La station portable permet aussi de venir ravitailler des bus, des trains ou des ferries.

Il suffit d’une prise électrique pour installer la station, qui peut être ensuite déplacée sur un autre site. Et pour plus d’efficacité, les stations sont pilotées à distance pour la maintenance.

*L’objectif est de réduire les dépenses de 75 millions de dollars par an

Vous voulez en savoir plus sur Plug ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Plug ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2