Nel visé par un procès intenté par Iwatani aux USA pour des stations défectueuses

Nel visé par un procès intenté par Iwatani aux USA pour des stations défectueuses

La société norvégienne NEL, qui fournit entre autres des stations à hydrogène, encourt un procès aux Etats-Unis. La filiale locale du japonais Iwatani l’accuse de fraude et de fausses promesses. Nel dément.

Dans un communiqué sur son site, Nel Hydrogen dit avoir été notifié de poursuites engagées par Iwatani pour un montant non spécifié. La plainte vise Nel et certaines de ses filiales dans le cadre d’échanges avec la filiale américaine d’Iwatani. La compagnie, qui a repris les stations de Linde en Californie, est un acteur en vue de l’infrastructure de recharge. Il doit déployer 30 stations dans ce même état d’ici 2026, suite à un accord avec Chevron.

C’est précisément en Californie qu’a été déposée la plainte. Nel rejette les accusations et entend les contester vigoureusement. Selon Hydrogen Insight, qui dit avoir consulté les documents, la plainte fait état de « fausses déclarations, fausses promesses et fraude ». Concrètement, le norvégien n’aurait pas testé en conditions réelles 7 stations destinées à Iwatani. Il y avait des défauts et le code était encore en cours d’écriture au niveau du logiciel. Par ailleurs, il est reproché à Nel d’avoir caché des problèmes de fiabilité et de pannes rencontrées sur des stations déjà déployées chez d’autres clients. Le japonais se plaint aussi de modes d’emploi rudimentaires ne permettant pas aux opérateurs d’identifier les codes d’erreurs.

On peut retrouver ici et sur le site de Nel les annonces concernant le deal entre les deux parties. Pour sa part, le norvégien avait communiqué l’été dernier sur une autre commande portant sur 16 stations en Californie, et émanant d’un acteur américain de l’énergie dont le nom n’a pas été mentionné.

Ce matin, le cours de l’action de Nel à Oslo était à 0,43 euro, orienté à la baisse.

Lire ici notre dernier article sur NEL.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute