GOLIAT : un projet coordonné par Airbus pour tester le plein d’hydrogène liquide dans trois aéroports

projet GOLIAT Airbus
GOLIAT : un projet coordonné par Airbus pour tester le plein d’hydrogène liquide dans trois aéroports

Ce projet, soutenu par des partenaires universitaires, des exploitants d’aéroports et des entreprises de premier plan de l’industrie de l’hydrogène, a été lancé pour démontrer les opérations au sol d’avions à hydrogène liquide à petite échelle. Il va se dérouler dans trois aéroports en Europe : Budapest, Rotterdam-La Haye et Stuttgart.

Le projet GOLIAT (Ground Operations of LIquid hydrogen AircrafT) recevra un financement de 10,8 millions d’euros du programme-cadre Horizon Europe de l’UE, sur une durée de quatre ans. Son objectif est de démontrer comment les technologies de manutention et de ravitaillement en hydrogène liquide à haut débit (LH2) peuvent être développées et utilisées de manière sûre et fiable pour les opérations aéroportuaires.

Le consortium se compose de 10 partenaires de huit pays. On retrouve Airbus (France, Allemagne, Royaume-Uni), qui en est le coordonnateur ; mais aussi Chart Industries (République tchèque, Italie), l’université Technique de Delft (Pays-Bas), l’Université Leibniz de Hanovre (Allemagne), le Royal Schiphol Group (Pays-Bas), l’aéroport de Budapest (Hongrie), l’aéroport de Rotterdam-La Haye (Pays-Bas), Vinci Airports (France, Portugal), l’aéroport de Stuttgart (Allemagne), et enfin H2FLY (Allemagne).

Préparer le déploiement pour les futurs gros avions

L’objectif est d’aider les technologies de ravitaillement en LH2 à passer à l’échelle pour les futurs gros avions commerciaux ; de développer le cadre de normalisation et de certification pour les futures opérations liées à l’hydrogène liquide ; et enfin d’évaluer le dimensionnement et l’économie des chaînes de valeur de l’hydrogène pour les aéroports.

« Nous continuons de croire que l’hydrogène sera un carburant important pour l’avenir de l’aviation court-courrier. Nous nous réjouissons de l’opportunité de contribuer à l’élaboration du dossier opérationnel pour l’utilisation quotidienne généralisée de l’hydrogène liquide dans les aéroports », déclare Karine Guenan, vice-présidente de l’écosystème ZEROe chez Airbus.

Lire le communiqué.

Vous voulez en savoir plus sur le projet GOLIAT et Airbus ? Alors nos derniers articles sur l’avionneur européen devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Airbus ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde