Refire démarre bien l’année avec ses piles sur plusieurs dizaines de camions à l’hydrogène

Refire camions à l'hydrogène
Refire démarre bien l’année avec ses piles sur plusieurs dizaines de camions à l’hydrogène

Le fabricant chinois de piles à combustible a fourni le constructeur Yutong, que l’on connaît plus pour ses bus et ses autocars. Il dispose d’une branche sur les camions* et se lance donc dans l’hydrogène.

Yutong Truck a mis à la route en ce début de printemps 50 camions équipés d’une pile à combustible. Il s’agit de poids-lourds de 49 tonnes, transformés dans le cadre d’un partenariat avec Refire et livrés à un client en Chine. L’information est délivrée sur LinkedIn par Audrey Ma, la Vice-Présidente en charge des marchés internationaux de Refire. Un mois plus tôt, elle avait annoncé par le même canal la livraison de piles de 120 kW (avec un nombre à deux chiffres) pour équiper des camions en Allemagne.

La société a par ailleurs engagé en qualité de Vice-Président pour l’Europe Massimo Venturi, qui connaît bien l’automobile pour avoir travaillé chez Mercedes et Eberspächer.

En 2023, Refire annonce avoir produit 1 800 piles qui ont servi pour des projets liés à des applications pour le stationnaire et pour la mobilité. Sur son site, l’entreprise revendique avoir livré plus de 4 000 systèmes de piles à combustible depuis sa création en 2015.

*Opérationnelle depuis 2021. Le fabricant a déjà produit 17 000 camions à énergies alternatives.

Vous voulez en savoir plus sur la Chine ? Alors nos derniers articles sur ce pays devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur la Chine ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2