Des stations H2 financées par l’Europe et la CDC

En partenariat avec la Caisse des Dépôts, l’Europe attribue plus de 37 millions d’euros à des projets liés à la mobilité propre (dont des stations d’hydrogène) et localisés en France.

Dans le cadre de son appel à projets CEF – Transport – Alternative fuels infrastructure facility (AFIF), qui vise à développer des infrastructures de transport durables en Europe, la Commission européenne annonce la sélection de cinq projets en France pour lesquels elle allouera plus de 37,1 millions d’euros de subventions (et auxquels la Caisse des Dépôts accordera un financement de 33,5 millions d’euros). Ces projets concernent à la fois la mobilité électrique à batterie (programme bus 2025 de la RATP, électrification des opérations au sol de l’Aéroport de Montpellier Méditerranée), mais aussi de l’hydrogène.

Ainsi, l’un des projets soutenus est Hype Network Paris 2024, développé par la compagnie de taxis Hype. Il bénéficiera d’une subvention de 14,68M€. Ce projet sera également financé par la Banque des Territoires (CDC) pour un montant prévisionnel en investissement de 10M€ et permettra le déploiement d’un réseau de 10 stations d’avitaillement en hydrogène vert à Paris et sa proche banlieue. Ces stations serviront pour les taxis bleus de Hype, mais également pour la logistique du dernier kilomètre, les véhicules utilitaires légers, les bennes à ordures ménagères et les poids lourds au fur et à mesure de leur arrivée sur le marché.

Un autre projet emblématique est celui de Dijon Mobility H2 porté par Dijon Métropole Smart Energhy. Il est retenu pour une subvention de 6,99 M€, associée à un financement de la Banque des Territoires (CDC) d’un montant similaire en vue de la construction de deux stations hydrogènes. Ces stations permettront l’avitaillement des bus et des bennes à ordures de la métropole avec un carburant respectueux du climat et produit localement.

Par ailleurs, Hynamics a été choisi pour le projet Mob’hyZee, qui obtient une subvention de 10,2 M€ de la Commission Européenne. Ce projet est également financé par la Banque des Territoires (CDC) via un investissement à hauteur de 11,3 M€. Il permettra de renforcer le développement d’infrastructures de distribution d’hydrogène bas-carbone en France sur un axe nord-sud, grâce à une station située à Dunkerque, deux stations en Région parisienne et une station à Cannes.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Advert here 2