Teréga mise sur les grands projets liés à l’hydrogène

Terega projets hydrogène
Teréga mise sur les grands projets liés à l’hydrogène

L’opérateur indépendant d’infrastructures gazières, qui vient de présenter ses résultats (un d’affaires de 494 M€ : + 0,4% par rapport à 2022), entend rester à l’avant-garde et veut accélérer le développement des énergies d’avenir.

Pour les années à venir, Teréga s’appuie sur trois piliers : le biométhane, l’hydrogène et le CO2 (une nouvelle business unit a été créée au 1er mai). Dans le domaine plus spécifique de l’hydrogène, le projet majeur est H2MED, qui a été retenu au titre des IPCEI. Ce projet s’est imposé comme le premier corridor d’hydrogène vert pour approvisionner l’Allemagne, une étape essentielle dans la réalisation du plan européen REPowerEU, souligne l’opérateur.

De même, avec HySoW, qui est un projet de transport et de stockage d’hydrogène dans le Sud-Ouest de la France, le groupe affirme son rôle d’accélérateur majeur du développement de l’hydrogène. Au cœur de l’Occitanie et de la Nouvelle-Aquitaine, ce projet d’infrastructures doit permettre de sécuriser les approvisionnements en énergie.

Par ailleurs, le projet PHARE 2 vise à faire de l’aéroport Toulouse-Blagnac l’un des premiers hubs pilotes d’hydrogène en Europe.

L’année 2024 marque également le début du plan GAÏA 2035 qui doit permettre à Teréga à l’horizon 2050 de devenir un hub régional 100% décarboné d’énergies d’avenir. « Nous voulons rester à l’avant-garde du futur décarboné et affirmer notre position d’acteur moteur de cette transition », déclare Dominique Mockly, Président et Directeur général de Teréga. Et d’ajouter : « C’est pourquoi, en 2035, nous nous fixons l’objectif de réaliser plus de 50% de nos investissements à destination des nouveaux gaz et de la décarbonation ».

Vous voulez en savoir plus sur Teréga ? Alors cliquez ici

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde