Toyota aligne une version améliorée de sa Corolla à l’hydrogène liquide à Fuji

Toyota Corolla hydrogène liquide
Toyota aligne une version améliorée de sa Corolla à l’hydrogène liquide à Fuji

Le constructeur japonais participe ce week-end au championnat SuperTaikyu, dans le cadre des 24 h de Fuji. Et il va courir avec des composants améliorés sur la Corolla GR dont le moteur à combustion est alimenté par de l’hydrogène liquide.

L’an dernier, la pompe qui aide à augmenter la pression de l’hydrogène liquide avait dû être changée deux fois pendant la course en raison d’une usure prématurée des roulements. Toyota espère que ce ne sera pas le cas, grâce à une pompe à piston plus résistante et dotée d’un nouveau mécanisme. Une seule pompe devrait permettre de boucler les deux tours d’horloge.

Par ailleurs, la forme du réservoir d’hydrogène liquide a été modifiée. Au lieu d’être cylindrique, elle adopte forme ovale, ce qui permet d’augmenter la quantité (220 litres au lieu de 150) et d’améliorer l’autonomie (135 km au lieu de 90). Il y aura deux fois plus d’hydrogène à bord qu’en 2022, quand Toyota utilisait de l’hydrogène gazeux.

Et enfin, le constructeur japonais applique une technologie de captage du CO2 qui utilise l’admission d’air à grand volume et la chaleur générée par le moteur à combustion interne. Ce dispositif est installé dans le compartiment moteur, à l’entrée du purificateur d’air.

Toyota précise que Masahiko Kondo, directeur des courses de SUPER GT, de la Super Formula au Japon, et le directeur de l’équipe TGR-WRT, de rallye, Jari-Matti Latvala, participeront à la course des 24 heures de Fuji. Ils rejoindront le chairman du groupe Akio Toyoda (alias Morizo) et d’autres pilotes pour relever de nouveaux défis dans la Corolla à hydrogène liquide. La course sera visible sur YouTube.

Vous voulez en savoir plus sur la Corolla à hydrogène liquide ? Alors nos derniers articles sur Toyota devraient vous intéresser.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde