Toyota : des piles pour la lune qui pourraient servir sur terre

Toyota piles lune

Toyota : des piles pour la lune qui pourraient servir sur terre

Le constructeur automobile a fait un point d’étape sur le rover lunaire à hydrogène qu’il prépare pour l’agence spatiale japonaise (JAXA). Il va y intégrer des piles à combustible d’un nouveau type qui pourraient servir aussi sur terre.

Dans une présentation, le chef de projet Ken Yamashita met en avant ce qu’il appelle les Regenerative Fuel Cells (RFC). Elles doivent permettre au rover de disposer d’une source d’énergie pendant les nuits lunaires, qui durent l’équivalent de 14 jours. Le système développé par Toyota combine en fait la production d’hydrogène par électrolyse en journée (en collaboration avec les technologies marine de Mitsubishi Heavy Industries), le stockage d’hydrogène et son utilisation la nuit par des piles à combustible pour générer de l’électricité.

Toyota piles lune

Le constructeur japonais met en avant le fait que sa solution de piles regénératives (avec stockage d’eau et d’hydrogène) est plus compacte et moins lourde que des batteries lithium-ion. C’est pourquoi elle peut être montée à bord de véhicules. De là à penser que des véhicules terrestres pourraient générer leur propre électrolyse en utilisant l’énergie du soleil, il y a un pas…que Toyota ne franchit pas. En revanche, utiliser l’eau et le soleil pourrait permettre d’alimenter au moins des bateaux, ainsi que des équipements nomades (pour des camps de réfugiés, en cas de catastrophe naturelle).

Pour continuer sur le véhicule, les technologies utilisées sur la lune (conduite autonome, navigation à l’estime selon les capteurs et la position des étoiles, évolution en tout-terrain avec des pneus sans air) pourraient servir aussi sur Terre.

Le rover doit être lancé en 2029 et a été conçu pour une durée de vie de 10 ans (ou 10 000 km).

Vous voulez en savoir plus Toyota ? Voici notre dernier article sur le groupe japonais.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde