Un camion autonome à hydrogène en préparation chez Hyundai

Le constructeur Coréen a dévoilé ce matin sur YouTube sa stratégie dans le cadre de l’événement Hydrogen Wave.

La première annonce concerne le trailer drone : un camion à hydrogène au look futuriste qui est autonome et connecté. Son autonomie est de 1 000 km. L’autre annonce concerne un système baptisé e-Bogie qui permet d’améliorer les manoeuvres (et qui pourrait trouver d’autres applications en dehors de la logistique).

Hyundai lancera au préalable dès 2023 un nouveau système de pile à combustible, en versions 100 et 200 kW, d’une taille réduite (-30 %) et au coût réduit (- 50 %). Il sera appliqué dans le segment des véhicules commerciaux, comme les bus et les camions. Le XCient Fuel Cell est déjà le premier camion H2 produit en série. 45 exemplaires circulent en Suisse, où ils parcourent 210 000 km par mois. Un autre tracteur est en test en Californie. A terme, d’ici 2028, toute la gamme d’utilitaires, camions et bus sera disponible en hydrogène. Elle comprendra un véhicule de 5 à 7 m de long, autonome, et dont les volumes seront de 7 millions de ventes par an d’ici 2030. Un véhicule de livraison avec pile de 30 kW sera aussi disponible.

A noter que Hyundai propose également des packs (30 et 50 kW) pour les chariots-élévateurs et les excavateurs.

L’autre annonce concerne l’automobile. D’ici 2030, le géant coréen estime qu’il sera en mesure de proposer un véhicule à hydrogène à un coût équivalent à celui d’un modèle électrique à batterie. Et il prépare l’arrivée d’une voiture sportive. Baptisée VisionFK, ce bolide hybride développe une puissance de plus de 500 kW et accélère de 0 à 100 km/h en 4 s. Le véhicule, qui revendique 600 km d’autonomie, combine une pile à combustible (utilisé comme convertisseur) et une propulsion hybride rechargeable.

Hyundai annonce également l’arrivée d’un drone d’intervention pour les secours. D’ici 2040, il a pour ambition de déployer l’hydrogène sur toutes formes de mobilité, sur terre, comme sur mer et dans les airs.

En ce qui concerne l’infrastructure, le constructeur propose une station de remplissage mobile (H Moving Station). Il a également développé un générateur de secours à base d’hydrogène permettant de recharger des véhicules électriques. C’est déjà ce qu’il utilise pour la recharge des voitures électriques engagées dans le championnat Pure ETCR.

Hyundai exposera par ailleurs sa vision de la société de l’hydrogène de demain sous la forme d’une expo (HydroVILLE) dans la ville de Goyang, du 8 au 11 septembre. On pourra y voir 18 produits développés par Hyundai Motor, Kia, Hyundai Mobis, Hyundai Rotem, Hyundai Steel, Hyundai Wia et Hyundai Kefico.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting