Un kart à moteur rotatif alimenté par l’hydrogène

La société américaine LiquidPiston, qui développe des moteurs multi-énergies (essence, Diesel, propane, kérosène…), et en particulier des moteurs rotatifs, a dévoilé un moteur hybride alimenté à l’hydrogène pour une application sur un kart. La firme a adapté son moteur de base pour les karts (X-Engine), en ajoutant une batterie pour récupérer l’énergie au freinage. Il se trouve que le fonctionnement très particulier du moteur rotatif* se montre compatible avec la combustion plus rapide de l’hydrogène. Son gros rotor au centre absorbe également mieux l’énergie ainsi libérée. A l’heure où l’on parle de plus en plus de l’hydrogène comme un carburant dans le moteur thermique, cette réalisation permet d’imaginer des applications en piste. Et on conserve en outre le bruit de tondeuse.

Voir la vidéo.

Selon le PDG de LiquidPiston, Alec Shkolnik, l’hydrogène peut être conçu sans CO2 grâce aux énergies renouvelables. Et il pense que ce moteur X hybride alimenté par hydrogène pourrait avoir des débouchés dans plusieurs secteurs, de l’aéronautique à l’automobile.

Sinon, l’idée d’un kart à hydrogène n’est pas une nouveauté en soi. En 2008, l’Université Technologique de Delft aux Pays-Bas avait conçu un kart H2 qui avait participé à une course pour étudiants à Rotterdam.

*Mazda a déjà exploré cette piste avec une RX8 à hydrogène il y a plusieurs années.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Share on twitter
Share on linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting