1 500 camions à hydrogène pour la nouvelle Zélande en 2026

La start-up Hyzon Motors annonce une commande en provenance de Hiringa Energy, un fournisseur d’énergie verte de Nouvelle-Zélande. Le deal porte sur 1 500 camions à hydrogène d’ici 2026, avec des premiers exemplaires qui seront mis en service en fin d’année. L’accord qui existe entre les deux compagnies depuis l’été dernier n’est pas sans rappeler ce que Hyundai a fait en Suisse avec H2 Energy, en combinant l’offre de véhicules et la construction d’un réseau de stations. Hiringa va déployer dès cette année les premières stations, qui seront au nombre de 8 en 2022 et délivreront de l’hydrogène vert.

Pour sa part, le constructeur livrera des camions d’une autonomie de 680 km.

Cette commande intervient alors que Hyzon va fusionner avec Decarbonization Plus Acquisition Corporation, une entreprise financière qui lui apportera plus de 600 millions de dollars, dont une partie alimentée par le célèbre fonds d’investissement Black Rock. La start-up sera valorisée à plus de 2 milliards de dollars. Hyzon Motors, qui multiplie les annonces dans le domaine des camions et des bus, est de plus en plus comparé à Tesla. C’est ce qu’on disait aussi de Nikola Motors, dont l’étoile a pâli, et qui doit annoncer ses résultats le 25 février après une année chaotique.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting