100 millions « juste pour voir » : le pari de Plastic Omnium dans l’hydrogène

Si l’on en croit la Tribune, l’équipementier automobile Plastic Omnium est prêt à mettre 100 millions d’euros -juste « pour voir » – dans la technologie de la pile à combustible, où il s’est récemment lancé. Le journal rapporte des propos tenus par le Pdg, Laurent Burelle. Si ce projet « rate, cela n’aura aucun impact sur nos comptes », car ces dépenses sont provisionnées dans un souci de gestion prudente, « à la lyonnaise », a indiqué M. Burelle, en marge de l’assemblée générale des actionnaires de la holding de contrôle du groupe, Burelle SA.

« C’est une magnifique aventure technologique. (…) Mais, en recherche, c’est autorisé d’échouer », a-t-il remarqué. Avec ce projet, Plastic Omnium (PO) se frotte aux meilleurs mondiaux, selon lui.

Lors du dernier Mondial de l’Automobile de Paris, Plastic Omnium avait annoncé la formation d’une coentreprise dédiée à cette technologie avec une société israélienne, et présenté un prototype de réservoir à hydrogène. L’équipementier possède une position minoritaire au capital de cette entreprise commune, PO-Celltech, « avec une option majoritaire à notre main », a ajouté M. Burelle.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting