90 M€ de financement public consacrés à l’hydrogène en 2019

En marge de la réunion de l’Hydrogen Council, à Versailles, des annonces ont été faites par Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État chargé des Transports, Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement, et Arnaud Leroy, président-directeur général de l’ADEME.

On a appris ainsi que l’appel à projets « Production et fourniture d’hydrogène décarboné pour des consommateurs industriels », lancé en février 2019 dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) opéré par l’ADEME, a permis de sélectionner 5 lauréats, pour un financement total de 11,5 M€. Voici le détail :  1 projet d’hydrogène fatal porté par Kem One et visant à desservir un client du secteur pétrochimique à proximité de son site ; 1 projet d’hydrogène fatal porté par une SPV en cours de création (avec Storengy et Engie Solutions comme actionnaires principaux) qui jouera le rôle d’intermédiaire entre le producteur d’hydrogène fatal et des clients industriels, notamment dans l’agroalimentaire ; 2 projets de production d’hydrogène sur site industriel par la mise en place d’un électrolyseur, portés par Engie Solutions dans le secteur pharmaceutique et dans le secteur de l’agroalimentaire ; 1 projet de production d’hydrogène sur site industriel par la mise en place d’un électrolyseur, porté par Hynamics dans le secteur de la chimie des matériaux.

L’ensemble de ces projets permettra de substituer plus de 40 000 tonnes d’hydrogène carboné par un hydrogène décarboné et d’éviter l’émission de 418 000 tonnes de CO2 sur la durée de vie des installations (15 ans).

Par ailleurs, l’appel à projets « Ecosystèmes de mobilité hydrogène » lancé par l’ADEME en octobre 2018, a permis de sélectionner 20 lauréats pour un financement d’environ 80 M€, dont 10 nouveaux projets (voir notre post d’ hier) au titre de la seconde clôture. L’ensemble de ces projets permettra de déployer plus de 43 stations-service hydrogène (pour un objectif de 100 en 2023), et 158 poids lourds (pour un objectif de 200 à 2023).

L’ensemble des financements représente 91,5 M€. Un montant à la hauteur des engagements pris dans le cadre du plan Hulot.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting