AAP écosystèmes territoriaux : un engouement salué par l’ADEME

Alors que 7 projets ont été présélectionnés, l’agence précise que la deuxième clôture de l’appel à projets Ecosystèmes territoriaux hydrogène, le 16 mars, a confirmé la dynamique très forte du déploiement de la thématique de l’hydrogène, avec 32 projets candidats encore à instruire, totalisant plus d’1 Md€ d’investissement prévisionnel. L’agence précise que la quasi-totalité des régions françaises sont concernées, sur le territoire métropolitain comme en Corse et Outre-Mer. Les projets concernent des usages de mobilité lourde (bus, bennes à ordures ménagères, véhicules utilitaires, bateaux). Ils visent aussi à décarboner des usages actuels de l’hydrogène dans les bassins industriels français.

L’ADEME a proposé aux Régions de s’associer à la dynamique de déploiement de ces écosystèmes sur leur territoire. Ainsi, plus de 11 Conseils Régionaux et la Collectivité de Corse ont d’ores et déjà répondu favorablement à ce partenariat, par lequel l’ADEME et les partenaires s’engagent à favoriser le cofinancement des projets qui seraient conjointement jugés pertinents.

Cette dynamique s’inscrit dans la suite des premiers appels à projets de l’ADEME sur la mobilité hydrogène lancés depuis 2018. Dans ce cadre, 19 écosystèmes ont ainsi été soutenus par l’ADEME pour un montant de subvention de 98 M€. Cette première génération d’écosystèmes représente déjà 57 stations-service (dont certaines sont d’ores et déjà en fonctionnement) ; une production totale d’hydrogène par électrolyse, dans les territoires, de 21,6 MW, soit 3 100 tonnes d’H2 /an ; l’alimentation de plus de 2 300 véhicules utilitaires légers et 160 véhicules lourds fonctionnant à l’hydrogène, qui vont se déployer progressivement ; et enfin ne utilisation quasi exclusive d’électricité renouvelable pour alimenter les électrolyseurs, à partir du réseau ou via des contrats d’approvisionnement directs (PPA).

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting