ABL group rejoint le projet HYSEAS III pour faire un ferry à l’hydrogène

AqualisBraemar LOC (ABL Group), une société d’ingénierie spécialisée dans l’utilisation d’énergies renouvelables dans le secteur maritime, a été sélectionnée par l’armateur CMAL (Caledonian Maritime Assets Ltd.) pour réaliser un ferry à hydrogène. Ce partenariat entre dans le cadre du projet HYSEAS III*, sur fonds européens Horizon 2020. ABL a une expertise dans l’électrification et les carburants alternatifs. Son rôle sera de concevoir un ferry capable d’intégrer une chaîne de propulsion à hydrogène et de transporter à la fois des passagers (jusqu’à 120) et des véhicules (16 voitures ou 2 camions). La différence vient du fait que le navire sera dessiné à partir des piles à combustible, au lieu de les intégrer dans un navire existant.

L’hydrogène sera issu d’un courant électrique obtenue par des éoliennes à Shapinsay, une île des Orcades en Ecosse.

*dont les partenaires sont CMAL (Ecosse), Kongsberg Gruppen (Norvège), Ballard (Danemark), Orkney Isles Council (Ecosse), St Andrew University (Ecosse), McPhy (France), Arcsilea (Angleterre) and Interferry (Suède).

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting