AAP de l’Ademe : un levier important pour les écosystèmes

Alors que de nouveaux lauréats ont été annoncés à Hyvolution (voir le précédent article) et qu’un nouvel appel à projets se dessine, c’est l’heure de faire un bilan des actions de l’Ademe.

Comme le rappelle l’agence dans son communiqué, les premiers projets liés à l’hydrogène dans les territoires s’amorcent dès 2018 avec le Plan national de déploiement de l’hydrogène (le plan Hulot). Le principe : rassembler des acteurs privés et publics, en partant des usages identifiés sur les territoires. Le gouvernement a ensuite lancé, en septembre 2020, une Stratégie nationale hydrogène qui confirme les enjeux économiques et stratégiques de la filière et la dote de la visibilité nécessaire pour la décennie 2020-2030.

Deux appels à projets, opérés par l’Ademe, ont permis d’accompagner ces déploiements. Au total, 46 dossiers ont été sélectionnés, représentant 35 écosystèmes partout en France.

À ce jour, les usages sécurisés associés à ces écosystèmes représentent 8 400 tonnes d’hydrogène par an, dont la majorité (91%) est destinée au transport de passagers – bus et cars – comme de marchandises – véhicules utilitaires, poids lourds, bennes à ordures ménagères. Ces différents projets permettent d’éviter 130 000 tonnes de C02 par an.

« Cet appel à projets a montré depuis France Relance la capacité de l’hydrogène à répondre aux besoins très concrets des territoires pour réduire l’utilisation d’énergies fossiles, que ce soit dans les mobilités urbaines, dans les services publics, ou encore dans la décarbonation de notre tissu industriel. L’objectif, c’est d’accompagner cette dynamique pour créer les conditions du succès d’une filière française de l’hydrogène », témoigne .Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles