Carburants SAF : Air France s’engage au-delà des obligations

Air France SAF

Alors que s’ouvre aujourd’hui le salon du Bourget, Air France prend la parole sur les SAF (les carburants durables sur l’aviation).

Air France-KLM va plus loin que la réglementation*. Le Groupe Air France-KLM s’est fixé la cible d’au moins 10% d’incorporation de SAF à horizon 2030 au niveau mondial, et non pas seulement sur ceux au départ de France et d’Europe.

En lien avec ces objectifs, et celui plus global de réduire de 30% ses émissions de CO2 par passager/km d’ici à 2030 par rapport à 2019, le Groupe Air France-KLM a signé des contrats avec Nesté et DGFuels, pour un total de 1,6 million de tonnes de SAF. Voir le communiqué. Ces contrats d’approvisionnement couvrent 3 des 10% que le Groupe souhaite incorporer à horizon 2030. Les livraisons sont prévues entre 2023 et 2036. Un protocole d’accord a déjà été conclu avec TotalEnergies, et le Groupe travaille actuellement avec d’autres acteurs comme Engie ou Elyse Energy pour le développement d’une production en France.

La compagnie aérienne souligne que ces accords sont essentiels pour que les producteurs puissent anticiper la trajectoire de la demande et développer l’offre en conséquence.

Un carburant 4 à 8 fois plus cher

En l’absence d’une filière de production industrielle, le SAF est actuellement 4 à 8 fois plus cher que du carburant classique. Ce différentiel de coût impacte d’ores et déjà les finances des compagnies aériennes et le prix des billets d’avion. Ainsi, le surcoût est de 100 millions d’euros pour cette année. Et la dépense sera de 2 milliards d’euros par an à l’horizon 2030. Au tarif actuel du SAF en France, un taux d’incorporation de 20% de SAF impliquerait une augmentation de 175 € du prix d’un billet aller/retour Paris-New York en classe économique.

La mise en place d’un site de production de SAF prend de 5 à 7 ans, selon Air France.

Pour aller plus loin, vous pouvez regarder cette vidéo. Il s’agit d’une Masterclass qui a eu lieu sur le sujet en mai dernier. Vous pouvez également lire notre article sur les SAF dans le cadre de ReFuelEU.

*La réglementation française et européenne prévoit l’incorporation de 1% de SAF sur tous les vols au départ de France depuis le 1er janvier 2022, de 2% pour tous les vols au départ d’Europe en 2025 et de 6% là encore pour tous les vols au départ d’Europe, en 2030. Au-delà, la trajectoire d’incorporation prévue par le texte européen RefuelEU augmente rapidement avec une cible de 20% à horizon 2035 et 70% en 2050.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde