Air Liquide lance la production massive d’hydrogène vert au Québec

Air Liquide hydrogène Québec

C’est le plus grand électrolyseur PEM (Membrane Échangeuse de Protons) au monde, avec une capacité de 20 MW. Et il est désormais opérationnel. Alimentée par de l’électricité d’origine renouvelable, abondante et fournie par Hydro-Québec, cette unité d’Air Liquide produit désormais jusqu’à 8,2 tonnes par jour d‘hydrogène bas carbone à Bécancour, au Québec.

Grâce à cet équipement, doté de la technologie de Cummins (dont il est actionnaire suite au rachat de Hydrogenics), Air Liquide peut ainsi répondre à la demande croissante en hydrogène bas carbone en Amérique du Nord. La proximité du site Bécancour avec les principaux marchés industriels du Canada et des États-Unis va permettre d’adresser des usages industriels et pour la mobilité.

Non seulement, la mise en service de cette unité d’électrolyse augmente de 50 % la capacité de production d’hydrogène, sur le site de Bécancour, mais le process est bien plus vertueux. Par rapport à un procédé de production d’hydrogène traditionnel, cette nouvelle unité de production permettra d’éviter l’émission de près de 27 000 tonnes de CO2 par an, soit les émissions annuelles d’environ 10 000 voitures.

Vous voulez en savoir plus sur Air Liquide ? Vous pouvez retrouver tous nos articles sur le groupe ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde