Alstom ajoute Liebherr a son écosystème H2

Alstom Liebherr

Le fabricant français multiplie les partenariats afin de préparer l’arrivée du train à hydrogène. Alstom annonce ainsi une collaboration avec le groupe Liebherr, qui a une forte présence en Occitanie (à travers sa filiale aéronautique). Ce groupe d’origine allemande a une grande expérience en matière de pile à combustible et développe des compresseurs qui optimisent leur fonctionnement.

Ce nouveau partenariat va aider Alstom à monter en compétences. Rappelons que l’industriel a fait l’acquisition en avril dernier d’Helion Hydrogen Power (une société spécialisée dans les piles à combustible à forte puissance). Il dispose désormais d’un pôle hydrogène à Aix-en-Provence, qui travaille en synergie avec le site Alstom de Tarbes, Centre d’excellence dans les chaînes de traction vertes.

Le groupe a en outre signé un accord avec le gazier italien autour des infrastructures associées au train à hydrogène. Il a également conclu un protocole d’accord avec Plastic Omnium, sur les systèmes de stockage d’hydrogène, ainsi qu’avec Hynamics (filiale du Groupe EDF) afin d’optimiser le ravitaillement des trains à hydrogène.

« Notre ambition est d’accélérer l’adoption de l’hydrogène dans l’industrie ferroviaire et de développer des solutions innovantes dans le cadre du verdissement des mobilités lourdes incluant les trains régionaux, les locomotives de manœuvre et les locomotives de fret », commente Jean-Baptiste Eyméoud, Président d’Alstom France

Vous voulez en savoir plus sur Alstom ? Notre dernier article sur le sujet devrait vous intéresser. Vous pouvez le lire ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.

1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundi en fin de matinée). 

 

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute