Alstom se rapproche de Plastic Omnium

Alstom Plastic Omnium

Le fabricant français de trains élabore son écosystème dans l’hydrogène. Alstom a signé un protocole d’accord avec Plastic Omnium pour le développement de systèmes de stockage haut de gamme destinés au secteur ferroviaire. Une équipe spécifique a été d’ores et déjà mise en place.

« L’alliance entre le savoir-faire de Plastic Omnium dans les solutions de stockage d’hydrogène et notre savoir-faire dans les trains à hydrogène constitue, à cet égard, une étape importante pour créer une chaîne de valeur robuste et innovante dans le ferroviaire hydrogène », commente Thierry Best, Directeur commercial chez Alstom

A l’issue des phases de développement déjà initiées, les deux partenaires pourront lancer des solutions de stockage d’hydrogène dès 2022. Elles seront destinées à des trains régionaux en France et en Italie.

Précisons que si Alstom a fait l’acquisition de Helion Hydrogen Power (ex ArevaH2GEn), il mène par ailleurs des discussions avec les fabricants de piles à combustible.

Vous voulez en savoir plus sur Alstom ? Notre dernier article sur le sujet devrait vous intéresser. Vous pouvez le lire ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.

1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundi en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde