Amazon s’équipe d’un électrolyseur Plug pour alimenter ses chariots-élévateurs

amazon électrolyseur Plug
Amazon s’équipe d’un électrolyseur Plug pour alimenter ses chariots-élévateurs

Le géant du commerce électronique a mis en place un électrolyseur d’1 MW dans un de ses sites dans le Colorado (USA). C’est le premier au sein de ses entrepôts. Il peut ainsi produire sur place de l’hydrogène vert pour ses chariots-élévateurs.

Répondant au doux nom de DEN8*, ce gigantesque entrepôt situé à Aurora (près de Denver), abrite 225 chariots-élévateurs qui fonctionnent à l’hydrogène. La bonne nouvelle est qu’ils sont désormais alimentés avec de l’hydrogène bas carbone. Amazon a en effet décidé de s’équiper d’un électrolyseur d’1 MW de Plug. A partir d’électricité et d’eau, il peut répondre aux besoins de 400 chariots.

Un vrai partenaire

Plug collabore de longue date avec Amazon. Il a fourni au géant américain 17 000 piles à combustible pour remplacer les batteries sur des chariots-élévateurs. Et ce, dans 80 centres logistiques répartis à travers les Etats-Unis. Jusqu’à présent, l’hydrogène était produit ailleurs, liquéfié et transporté par camion. Dorénavant, l’hydrogène sera plus vertueux.

« L’hydrogène fait partie de nos leviers pour atteindre la neutralité carbone en 2040 et nous sommes ravis de pouvoir produire sur place de l’hydrogène en partenariat avec Plug », commente Asad Jafry, l’expert de l’hydrogène chez Amazon. Pour sa part, le patron de Plug, Andy Marsh, salue un « véritable partenaire », qui « reconnaît le rôle de l’hydrogène pour le futur de notre énergie ».

*un site qui s’étend sur 100 000 m2 et entrepose 20 millions de produits, répartis sur 500 allées.

Vous voulez en savoir plus sur Plug ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Plug ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2