Appels à projets sur l’hydrogène : ça se précise

Comme cela avait été annoncé lors des Journées Hydrogène dans les Territoires à Toulouse, fin septembre, l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a lancé un premier appel à projets qui s’inscrit dans le cadre du plan national présenté par le ministère de la Transition écologique en juin dernier.

Cet appel à projets concerne la mobilité et les flottes professionnelles. Il vise à déployer des écosystèmes territoriaux autour de l’hydrogène pour le transport de personnes ou de marchandises. Ces modes de transport concernent aussi bien des véhicules d’entreprises, des véhicules utilitaires, des bus, des poids lourds, que des navettes fluviales ou maritimes, ou encore des engins logistiques.

Pour cet appel, trois dates de clôture sont programmées : le 11 janvier 2019, le 3 mai 2019 et le 8 novembre 2019. Le cahier des charges stipule que les projets devront couvrir la maîtrise d’ouvrage relative à l’ensemble de la chaîne de l’écosystème envisagé, associant la production, la distribution et les usages de l’hydrogène en flottes de véhicules. Ils devront aussi intégrer le coût de l’hydrogène et le modèle économique.

Cet appel à projets est ouvert à tout type de territoire : ville, agglomération, zone urbaine, territoire rural, vallée, zone d’activité, port, voies de navigation, aéroport, bassin logistique.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting