Areva H2Gen veut électrolyser la Chine

Du 28 au 30 août, AREVA H2Gen sera présent au CHFCE 2017 (China’s Hydrogen and Fuel Cell Exhibition), le plus grand rendez-vous international chinois sur l’hydrogène. Ce sera l’occasion pour l’entreprise de présenter sur son stand son concept innovant d’usine d’électrolyse de grande capacité (60 MW) ainsi que le cœur de sa technologie, un « stack » de 1 MW. Ces technologies avaient déjà été dévoilées à Hanovre, il y a de cela quelques mois.

Le concept d’usine d’électrolyse de technologie PEM présenté par AREVA H2Gen s’adresse à des marchés à l’international dont ceux de l’industrie. L’usine de 60 MW pourra produire de l’hydrogène pour des applications industrielles telles que la pétrochimie, par exemple.

D’autre part, l’usine pourra également proposer à la Chine de faire du « Power to Gas ». Aujourd’hui, les grands barrages perdent une quantité impressionnante d’énergie qui est effectivement produite, mais non utilisable en l’état. On évalue cette perte à 40 TWh d’énergie hydraulique non injectée dans le réseau électrique. Cette énergie représente a minima un marché de 5GW d’électrolyse, ce qui équivaut à un potentiel de deux cent projets d’une cinquantaine de MW.

La Chine représente donc un marché très porteur pour AREVA H2GEN et ses solutions dans le domaine de l’hydrogène.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting