Objectif 150 stations pour Atawey en 2025

La firme savoyarde, qui revendique 24 stations installées sur le territoire, affiche de grandes ambitions pour les trois prochaines années.

Avec 40 % de part de marché, Atawey se positionne comme un acteur majeur de l’hydrogène en France. Sa dernière station installée, celle de Moûtiers (Savoie), installée en octobre dernier, prendra pleinement ses fonctions cette année afin d’alimenter la flotte de véhicules professionnels de la ville. Elle pourra fournir à terme 200 kg/j, soit 5 fois la capacité de la station de Chambéry. C’est également cette année qu’Atawey livrera les premières stations mobiles, déployables en une demi-journée. Destinées aux tests et démonstrations de véhicules, elles serviront également de stations provisoires pour les sociétés souhaitant une station définitive. Elles seront disponibles à partir d’avril et sont en pré-commande dès aujourd’hui.

A horizon 2025, ce sont plus de 150 stations qui seront déployées par l’entreprise en France et en Europe, afin d’assurer un maillage adapté aux besoins des différents marchés, et notamment à celui de la mobilité.

Pour mener à bien ce chantier, l’entreprise entend lever des fonds. Elle annonce par ailleurs l’arrivée dans son capital d’un acteur majeur de l’immobilier. La production, toujours assurée sur le site de Bourget du Lac, sera renforcée avec une nouvelle usine en 2024. Quant aux effectifs, ils vont augmenter aussi. Pour rappel, Atawey est passé de 28 à 40 salariés en 2021, avec l’ambition d’atteindre 60 collaborateurs d’ici fin 2022, avec un renforcement particulier de l’équipe commerciale pour le marché Européen. Et en 2025, l’objectif est d’atteindre 100 personnes.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting