Ballard va fournir les PAC du train à hydrogène de Siemens

Alors que Siemens Mobility s’apprête à tester son train à hydrogène en Bavière, dans le cadre d’un test avec l’opérateur ferroviaire régional BRB, on apprend que c’est Ballard qui va fournir les piles à combustible. La nouvelle n’est pas si étonnante, car le fabricant canadien avait développé et testé un module de 200 kW en partenariat justement avec le groupe allemand. Deux modules ont donc été commandés pour équiper le train Mireo Plus H à deux voitures qui doit être testé sur la ligne Augsbourg – Füssen à partir de la mi-2023.

Le train H2 de Siemens aura une autonomie de 800 km, grâce aux piles à combustible montées sur le toit. Pour rob Campbell, le responsable commercial de Ballard, « ce test est une étape importante avant la commercialisation de ces piles, qui pourront répondre aux besoins des trains de passagers et de marchandises ».

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting