Phil Sharp à la recherche d’un partenaire pour aligner son bateau à hydrogène à l’Ocean Race

bateau hydrogène ocean race
Phil Sharp à la recherche d’un partenaire pour aligner son bateau à hydrogène à l’Ocean Race

Le skipper britannique souhaite s’aligner au départ de l’Ocean Race avec le premier bateau de course à hydrogène, l’OceansLab. Développé en 12 mois, le navire a été validé par la Lloyd’s.

Avec plus de 25 podiums dans des courses transatlantiques et côtières, et trois records mondiaux de vitesse à la voile, Phil Sharp est un skipper aguerri. Il s’est lancé dans le projet Oceanslab, en développant un voilier de course de dernière génération à foils, mesurant 60 pieds (18,28 m) et appartenant à la classe IMOCA. Sa particularité est d’embarquer un système hydrogène-électrique innovant intégrant une pile à hydrogène de 15 kW (issue de sa société Genevos), de l’hydrogène vert, des panneaux solaires, des hydrogénérateurs et des batteries lithium-ion.

Phil Sharp a un allié de poids, qui n’est autre que Bertrand Piccard. Le fondateur de Solar Impulse est en effet le parrain du bateau. « Ce projet sur l’hydrogène consiste à mettre en œuvre de nouvelles innovations importantes, à montrer qu’elles fonctionnent et à montrer aux autres comment les utiliser. Même si je viens du monde de l’aviation, je suis de très près ce qu’il se passe en mer et je veux qu’OceansLab véhicule cet esprit de technologie et d’énergie propres dans le monde entier », déclare le Suisse.

Aujourd’hui, le skipper lance un appel pour trouver un sponsor et compléter la base existante de partenaires technologiques (Government of Jersey, Maxeon, Bretéché, Musto, OceanVolt) afin de garantir l’avenir de ce projet. Phil Sharp vise une première participation à la plus grande course internationale au large, The Ocean Race Europe en 2025 puis Monde en 2027.

Vous voulez en savoir plus sur les bateaux à hydrogène ? Alors nos derniers articles sur le sujet devraient donc vous intéresser.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde