Un bateau de plaisance avec pile Inocel fait le plein dans une station HYmpulsion à Chambéry

bateau pile Inocel plein Chambéry
Un bateau de plaisance avec pile Inocel fait le plein dans une station HYmpulsion à Chambéry

Inocel et HYmpulsion ont travaillé en commun pour réaliser cette première. Ce bateau réalise actuellement des tests sur le lac du Bourget.

Il s’agit d’un runabout conçu par l’italien Tullio Abbate, réputé pour ses produits à haute performance. Ce bateau a été équipé d’une chaîne de propulsion avec une pile de forte puissance d’Inocel, délivrant une puissance équivalente à son équivalent thermique. En l’occurrence, 360 kW, ce qui permet d’atteindre une vitesse maxi de 50 à 60 noeuds.

Ce laboratoire flottant va permettre au fabricant de pile de recueillir des données et de finaliser la mise au point de son produit Z300. Précisons que le bateau embarque un réservoir permettant de stocker 10 kg d’hydrogène à 350 bars. À terme, la contenance pourrait atteindre 20 kg. Et c’est à Chambéry que le navire a fait son premier plein, à une station du réseau HYmpulsion. Ce point de charge a une capacité de distribution de 40 kg à des pressions de 350 et 700 bars.

Les tests se font sur le lac du Bourget. Le territoire de Chambéry-Grand Lac est un spot dédié à l’innovation, avec le parc d’activités Savoie Technolac où se trouve notamment Atawey. Pour sa part, Inocel se réjouit de pouvoir répondre à un cas d’usage en mode fluvial plus respectueux de l’environnement. Rappelons qu’Inocel avait participé au salon Nautic en 2022 et avait présenté justement un démonstrateur.

Vous voulez en savoir plus sur Inocel ? Alors nos derniers articles sur cet acteur devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Inocel ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène plus régulièrement ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2