Des bateaux à hydrogène à Bordeaux

bateaux à hydrogène Bordeaux

Des bateaux à hydrogène à Bordeaux

Bordeaux Métropole a choisi OCEA pour ses nouvelles navettes hybrides-électriques. Ces navettes intègreront en 2024 le réseau de transport Batcub exploité par Groupe Keolis, partageant le système billettique et les tarifs du réseau bus et tramway. Elles sont conçues pour migrer vers l’hydrogène.

« Nous avons prouvé notre capacité à convertir les bateaux en propulsion hydrogène, ils ont été dimensionnés pour être prêts à accueillir la technologie. On attend que le client soit prêt et dès qu’il nous donnera son feu vert, on fera le retrofit ! », indique à La Tribune Arnaud de Cazaux, directeur adjoint transport et mobilité chez Ocea. Il s’agira de remplacer la partie Diesel du bateau par un système de pile à combustible.

Dans un premier temps, ces navettes opèreront en mode hybride, avec plus de 75 % de temps de service en mode zéro émission. A terme, l’hydrogène permettra d’aller jusqu’à 100 %. Elles effectueront la liaison de 8h à 21h sur la ligne de bateaux-bus qui relie le Pont de Pierre à la station de Lormont Bas.

Basée aux Sables d’Olonne, la société fait des bateaux en aluminium, plus légers et pouvant être plus facilement électrifiés. Elle a été retenue par la Compagnie des îles et du Golfe du Morbihan. Elle espère également se positionner sur les prochains catamarans qui assureront la liaison vers l’île d’Yeu ou sur les nouvelles vedettes navibus à Nantes.

Vous voulez en savoir plus sur les bateaux à hydrogène et Bordeaux ? Alors notre dernier article sur le sujet devrait vous intéresser.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundi en fin de matinée). 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2