Bilan positif du vélo à hydrogène dans la Manche

Bilan positif du vélo à hydrogène dans la Manche
Bilan positif du vélo à hydrogène dans la Manche

Si l’on en croit France Bleu, le bilan des vélos à hydrogène testés Saint-Lô et à Cherbourg est plutôt encourageant.

Le premier point positif concerne la recharge. Les deux stations ont bien fonctionné et le plein d’hydrogène en deux minutes a séduit les salariés (notamment ceux de l’entreprise Le Capitaine et de l’hôpital de Saint-Lô). Le deuxième point fort est l’autonomie du vélo. Les 100 kilomètres d’autonomie promis par Pragma sont bien au rendez-vous, comme on pu le constater les touristes à Cherbourg.

Par contre, il y a des critiques. Les points négatifs concernent le poids (30 kilos) et le confort du vélo (problèmes de réglage du cadre et de selle).

Le département de la Manche estime qu’il est trop tôt pour dresser un véritable bilan du vélo à hydrogène. En conséquence, l’expérience va donc se prolonger une année de plus à Saint-Lô et Cherbourg. En fonction des conclusions, les communes d’Avranches, de Granville et les îles anglo normandes pourraient, elles aussi, succomber au vélo électrique à hydrogène, croit savoir France Bleu.

Vous voulez en savoir plus sur la Normandie ? Alors nos derniers articles sur cette région française devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur la région Normandie ici. 

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde